Hanouna m’a tuer

arton75329
Cyril Hanouna, l’homme qui ne connaît pas encore ses limites télévisuelles

En tant qu’ex fan de Touche Pas à Mon Poste !, Red Spell écrit une lettre à son attention pour essayer de démontrer à quel point il est en train de tuer l’avenir de la télévision.

Par Red Spell

Cher Cyril Hanouna,

Vous connaissant depuis vos aventures sur Comédie!, quelle joie j’ai eu quand j’ai appris en 2010 que vous lanciez votre émission Touche Pas à Mon Poste ! sur France 4. C’était frais, original, avec des débats intéressants et toujours une bonne pointe d’humour. Une sorte de concept à la Dechavanne que j’adore !

Bien que l’émission ait changé de chaîne pour aller sur D8 (ex-nom de C8), elle est restée la même. Mes chroniqueurs préférés de l’époque : Jean-Luc Lemoine (humoriste cinglant) et Philippe Vandel (ex-présentateur du Journal du hard de Canal plus). Même Enora Malagré me faisait craquer avec son franc-parler et sa haine de la télé-réalité. Le public était au rendez-vous, tout comme moi, on se marrait à vous regarder, vous et votre bande de potes, après le boulot.

Puis est arrivée votre liaison douteuse avec M. Bolloré.

Votre comportement est passé de personne sympathique à dictateur interne mégalo, se servant de son public pour contre-attaquer les plus faibles. Plusieurs points m’ont amené à cette conclusion que l’on va répartir comme ceci :

La polémique Society

Cher Cyril Hanouna,

Pourquoi avoir parlé de cette enquête sur votre émission publiée dans Society en mars dernier ? Si vous n’aviez vraiment rien à vous reprocher, vous n’auriez pas fait un tel débat là-dessus. Je vous laisserai le soin si vous avez le temps de lire notre analyse quant à votre réponse au magazine Society sur notre site (bien que je sache que vous êtes trop hautain pour vous intéresser à un blog comme le Jefferson Post mais qui ne tente rien n’a rien).

D’après vous, les gens de Society ne sont pas des journalistes… D’après vous, les sources anonymes ne sont pas de vraies sources, sinon ils auraient révélé leur identité. Je crois que vous ne connaissez pas la définition de journaliste. Je me permets de vous adresser le lien vers sa page Wikipedia pour vous faciliter la tâche. Enfin, pour protéger la vie privée de la source, un journaliste se doit de respecter cette clause de confidentialité, d’où le terme « anonyme ».

Pourquoi – le lendemain de ce débat – avoir sans arrêt coupé la parole à Bertrand Chameroy qui voulait simplement dire ce qu’il ressentait ? « Ce n’est pas ce que vous m’aviez dit (…) En gros, vous en avez marre de tous les articles qui sortent sur TPMP »… Laissez les gens terminer leurs phrases, ils vous en remercieront. À moins que vous ne vouliez cacher quelque chose ?

La gifle

Cher Cyril Hanouna,

Je dois quand même vous remercier pour quelque chose. Je n’aimais pas déjà Gilles Verdez, agressif au possible, hurlant toutes les deux minutes avec insistance dans des critiques et propos acerbes, tout juste dignes de la mentalité d’une peste de l’émission Les Reines du Shopping… Mais l’avoir forcé à se rendre dans les locaux de La Nouvelle Star et d’embrasser Joey Starr, provoquant une bonne grosse gifle… je dois avouer qu’il était temps que M. Verdez soit puni de sa méchanceté gratuite et vous y avez réussi. Rien que pour ça, merci.

Merci aussi de montrer à quel point il faut forcer les gens à assouvir vos moindres désirs. Parce qu’en fin de compte, ils n’ont que deux sorties de secours : soit se faire humilier par vos réprimandes, soit se prendre une grosse tarte en pleine face.

Les humiliations répétées et l’agression sexuelle

Cher Cyril Hanouna,

J’ai remarqué aussi que vous aviez un nouveau jouet depuis quelques temps : Matthieu Delormeau. Votre jouet s’adapte à toutes vos dispositions, acceptant de recevoir des nouilles dans son slip, de venir nu sur le plateau de l’émission ou que vous révéliez certaines de vos conversations personnelles en concluant sur un subtil « Ferme ta gueule ».

Quand les journalistes s’en sont mêlés, vous avez déchanté. D’une part parce que votre jouet est votre ami et que c’est exactement à ça qu’ils servent. Oui, j’avoue, M. Hanouna, je mets des frites chaudes dans la culotte de ma meilleure amie et je cafte devant tous nos potes qu’elle est venue « me voir comme une pleureuse » pour que je l’aide à changer de boulot… C’est fait pour ça les amis !

D’autre part, suite aux articles de presse à ce sujet, vous lancez en direct un puissant « Eh les journalistes, on n’a pas besoin de vous ». C’est un point de vue. Vous ne crachiez pas sur eux quand vous aviez commencé l’émission sur France 4.

Viennent ensuite vos 35 heures de direct où un de vos chroniqueurs n’a pas pu s’empêcher de sortir sa libido de sa poche. Après qu’une jeune femme a refusé de l’embrasser, Jean-Michel Maire insiste lourdement pour avoir au moins « juste un smack ». Chose qu’elle refusera encore. Réaction de votre chroniqueur : lui embrasser le sein. N’allez pas dire après que les journalistes s’en sont encore pris injustement à votre émission. Cette fois, plus de 2 500 plaintes venant de téléspectateurs lambdas comme moi ont signalé cet acte au CSA, d’après Marianne.

Car oui, M. Hanouna, d’après Wikipédia (décidément !), il s’agit bien d’une agression sexuelle. Cette fois-ci je vous cite la définition en entier : « Une agression sexuelle désigne tout acte de nature sexuelle, non consenti, imposé par une contrainte physique ou psychologique, et considéré comme un crime dans la plupart des pays. » C’est bel et bien ce qui s’est passé durant vos 35 heures de direct.

Savez-vous que ce sont les jeunes qui regardent principalement votre émission ? C’est vraiment cela que vous voulez leur faire apprendre ? Qu’une femme mérite d’être traitée ainsi parce qu’elle a les seins refaits et une tenue sexy ?

Déclarer après qu’il s’agissait de beaucoup de bruit pour pas grand chose, là encore, vous avez fait une erreur, M. Hanouna. Si vous n’aviez rien à vous reprocher à ce sujet, vous ne l’auriez pas abordé. Et dites à M. Maire de prendre des cours de théâtre, car ses excuses imprégnées de larmes ont plus fait rire mon entourage qu’autre chose. Précisez-lui aussi que quand on dit « je ne lui ai pas embrassé le sein mais le haut du sein », ça reste le sein… Si c’était votre femme à la place de cette jeune brune, vous n’auriez sans doute pas vu la scène sous le même angle… Vous voulez le tenter pour vos prochaines 64 heures de direct ?

L’importance de la culture

Cher Cyril Hanouna,

Je n’étais pas étonnée quand j’ai découvert ce verbatim dans l’article sur Bertrand Chameroy pour l’Obs : « Un jour, j’ai entendu Cyril dire à Chameroy : “Arrête de parler d’Obama ! Tout le monde s’en branle d’Obama, personne ne le connaît” ».

Encore une fois, c’est votre point de vue. Mais certifier que ni vous ni personne d’autre ne connaît Obama, c’est sous-estimer vos « fanzouzes », ce que je vous déconseille : ça n’est en général pas très apprécié et c’est ce qui provoque des chutes d’audiences. Comme celles que vous subissez depuis la rentrée, suite à l’arrivée de Quotidien, l’émission de Yann Barthès sur TMC.

Libre à vous de faire rire et de divertir, M. Hanouna, là n’est pas le problème. Il vient du fait que vous trouvez que ce qui est pédagogique et culturel ne peut ni divertir ni faire rire. Pour vous, rigoler équivaut à organiser des jeux beaufs et provoquer la peur chez vos chroniqueurs lors de défis forcés. Pour citer Alexandre Astier, « mettre en scène le discours abscons et la médiocrité me saoule ».

Pourquoi croyez-vous que Quotidien a réussi à rassembler 1 million de téléspectateurs dès son lancement, chose que vous n’avez réussi à qu’environ trois ans après celui de votre émission ? Tout simplement parce que Quotidien nous fait rire tout en nous apprenant des choses. Son présentateur démontre à ses téléspectateurs qu’ils sont intelligents : ça fait toujours plaisir.

La polémique Stéphane Guillon

Cher Cyril Hanouna,

Encore une histoire qui n’avait pas lieu d’être. Parce que M. Guillon vous répond avec humour (ndlr : vous aviez révélé son salaire pour Salut les Terriens de 10 000 euros par chronique), cela ne vous plaît pas et vous voulez avoir le dernier mot. Belle maturité !

Suite à votre venue très dispensable au Grand Journal de Canal plus pour essayer de « faire un bisou » à M. Guillon, j’ai compris que vous vouliez vous accaparer et contrôler toute émission, et vous faire passer pour le gentil voire la victime de l’histoire. Pour votre information, pendant que vous vous plaignez de ne pas avoir un bisou, vos confrères chez i-télé – chaîne de votre groupe – peinent à obtenir un salaire équitable et se battent actuellement contre la mise en avant injuste de M. Morandini sur la chaîne, quand ce dernier fait l’objet d’accusations graves. Je vous laisse le tweet de M. Guillon sur vos menaces par SMS en conclusion :

 

Une ex-fanzouze triste de s’être faite avoir

Cher Cyril Hanouna,

Peut-être que vous tomberez sur cette lettre qui vous est dédiée, peut-être que vous en rirez et la prendrez de haut. Faites comme bon vous semble : libre à vous de décider comment vous traitez vos ex-fanzouzes.

Je ne suis pas journaliste, je ne suis pas un hater, juste une ex-fan triste de découvrir ce que votre beau concept est devenu : de la télé poubelle. Vous m’avez donné envie de ne plus regarder votre émission. Vous m’avez prouvé que la télé est aujourd’hui mafieuse, une sorte de Corée du Nord dont Bolloré est le dictateur et dont vous êtes l’épouse (ou le Premier ministre, à vous de choisir). Vous m’avez rendu triste en me montrant ce que l’humain peut devenir rien qu’en l’achetant avec un gros salaire. Vous m’avez assommé quand j’ai vu de quoi vous étiez capable quand tout ne tourne pas dans votre sens. Vous m’avez tué quand je découvre à quel point vous vous servez de nous, vos fans, pour essayer d’humilier ceux qui ne vous apprécient pas, ni votre émission.

Cher Cyril Hanouna, c’est la dernière fois que le Jefferson Post et moi-même parlerons de vous. Je voulais vous présenter ma déception, ma tristesse et ma colère. Nous ne donnerons pas plus d’intérêt que ça à la mentalité actuelle de Touche Pas à Mon Poste ! car elle ne le mérite pas.

Cher Cyril Hanouna, j’avais beaucoup d’estime pour vous mais aujourd’hui ce n’est plus le cas.

Cher Cyril Hanouna, j’aimais beaucoup votre émission mais aujourd’hui je la quitte.

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.